Mutuelle pas cher

Mutuelle hospitalisation

Face au désengagement constant de la Sécurité sociale, les tarifs des complémentaires santé ne cessent d’augmenter, et vous n'avez pas les moyens de financer une mutuelle santé complète.

Vous consultez très rarement votre médecin et êtes en excellente santé. Aussi,vous souhaitez uniquement vous protéger en cas de maladies ou d’accident nécessitant une hospitalisation, conscient du coût engendré.

Couvre les dépassements d'honoraires grâce à un remboursement jusqu'à 300 % Verse un capital de 1500€ en cas de coup dur Prend entièrement en charge le forfait hospitalier y compris les frais d'hébergement et d'entretien qui ne sont pas remboursés Vous rembourse la chambre particulière, le lit d'un accompagnant, ainsi que l'utilisation d'une télévision Vous n'avez pas à faire d'avance de frais et vous êtes immédiatement couvert, sans délai de carence

QU’EST-CE QUE LE FORFAIT HOSPITALIER ?

Si tous les Français ont droit à l’accès aux soins, ils ont aussi des devoirs. Aussi, lors d’une hospitalisation dans un établissement public, le patient a l’obligation de payer ce qu’on appelle un forfait hospitalier, si son séjour dépasse les 24 heures.

Cette participation financière sert à financer les frais d’hébergement et de fonctionnement de l’hôpital.. Cependant, certains patients peuvent bénéficier d’une exonération dans des cas bien spécifiques.

TARIF DU FORFAIT JOURNALIER HOSPITALIER

Instauré en 1983, le forfait hospitalier a pour objectif de faire participer le patient aux frais dits "hôteliers" induits par son hospitalisation. Cela sert à couvrir notamment son hébergement, sa restauration et l’entretien de sa chambre.

Afin de combler le déficit de la sécurité sociale, le forfait hospitalier n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Alors qu’il était de 10,67 € en 2018, le forfait hospitalier 2012 est fixé, depuis 2010, à 18 € par jour dans les cas généraux et à 13,50 € par jour dans les services psychiatriques.

EXONÉRATIONS AU FORFAIT HOSPITALIER

Cependant, certains cas particuliers donnent droit à une exonération du forfait journalier hospitalier. Les patients admis dans un service de soins longue durée et les personnes âgées qui sont pensionnaires d’un établissement spécifique sont exonérés de ce règlement.

D’autre part, certaines situations dispensent également les patients de cette participation financière parmi lesquelles figurent les enfants et adolescents handicapés âgés de moins de 20 ans, les femmes enceintes hospitalisées pendant les 4 derniers mois de grossesse, les nouveau-nés, les victimes d'accident du travail, les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU), les bénéficiaires de pensions militaires d'invalidité et les victimes de la guerre.

PRISE EN CHARGE DU FORFAIT HOSPITALIER PAR LES MUTUELLES

Si le forfait hospitalier n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie, certaines mutuelles le proposent dans leurs prestations. Lors de votre souscription, renseignez-vous sur les garanties apportées par votre futur organisme de mutuelle dans le cadre d’une hospitalisation.

Pour y voir plus clair, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de mutuelles assurance santé en ligne en sélectionnant ce critère de prise en charge du forfait hospitalier. Cet outil vous présentera les mutuelles les mieux à même de vous garantir une prise en charge optimale.

Demandez votre devis gratuit

1Votre besoin de mutuelle


Oui Non
Je choisis mes niveaux de garanties :
Eco
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste très rarement, je ne souhaite pas de prise en charge
Classique
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste sans dépassement d'honoraires
Intermédiaire
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste occasionnellement, avec un dépassement d’honoraires
Elevé
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste fréquemment, avec un dépassement d’honoraires
Maxi
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste fréquemment, avec un fort dépassement d’honoraires: je souhaite un remboursement maximum
Eco
En cas d'hospitalisation, je choisis un hôpital public, sans besoin de remboursement de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Classique
En cas d'hospitalisation, je choisis un hôpital public, avec remboursement partiel de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Intermédiaire
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec remboursement partiel de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Elevé
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec de bons remboursements de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Maxi
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec la meilleure couverture possible
Eco
En optique (lunettes, lentilles), je n'ai besoin d'aucune prestation
Classique
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des verres simples
Intermédiaire
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement important pour des verres simples
Elevé
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des verres progressifs ou complexes
Maxi
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement important pour des verres progressifs ou complexes
Eco
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement uniquement pour les visites annuelles (carie, détartrage)
Classique
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement partiel en cas de besoin occasionnel spécifique (prothèses, orthodontie)
Intermédiaire
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des soins dentaires planifiés (prothèses, orthodontie)
Elevé
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement important pour des soins dentaires planifiés (prothèses, orthodontie)
Maxi
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement maximum pour tous les soins dentaires

2Vos informations

En cochant cette case et en soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous recontacter.

QUEL REMBOURSEMENT EN CAS DE DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES ?

Les dépassements d’honoraires médicaux, non pris en charge par la sécurité sociale, sont à payer par le patient qui n’a souvent pas le choix lorsqu’il consulte un spécialiste.

PRIVILÉGIER LES MÉDECINS DU SECTEUR 1

Beaucoup de personnes qui souffrent d’une pathologie hésitent longtemps avant de subir une opération, car le chirurgien demande des honoraires allant bien au-delà du montant remboursé par la sécurité sociale. Les dépassements d’honoraires peuvent coûter très cher au patient malgré l’absolue nécessité de la consultation ou de l’opération. Si vous consultez un médecin de secteur 1, vous serez sauf dans certains cas soumis aux dépassements d’honoraires médicaux. Avec les remboursements de l’Assurance Maladie et de votre complémentaire santé, seule la part forfaitaire d’1 € sera à votre charge. Vous pouvez vous rendre sur ameli.fr pour trouver un médecin de secteur 1.

LES MÉDECINS QUI PRATIQUENT LES DÉPASSEMENTS D'HONAIRES

Les médecins de secteur 2 peuvent appliquer des dépassements d’honoraires médicaux car ils sont libres de fixer leurs tarifs. Toutefois, le secteur 2 est conventionné. Aussi les dépassements d’honoraires resteront raisonnables. En revanche, les médecins du secteur 3 n’ont pas de convention avec la sécurité sociale. Attention donc si vous consultez l’un de ces médecins, les dépassements d’honoraires peuvent être très salés. Mieux vaut savoir à quoi s’attendre car vous ne serez remboursés que d’1 € par la sécurité sociale.

LA MUTUELLE POUR SE FAIRE REMBOURSER

Pour faire face à des dépassements d’honoraires inévitables, une bonne mutuelle assurance santé sera salutaire. Concernant une consultation avec un médecin du secteur 1, avec les remboursements de l’Assurance Maladie et de votre complémentaire santé, seule la part forfaitaire d’1 € sera à votre charge. Si vous devez consulter un médecin de secteur 2, les dépassements d’honoraires médicaux pourront être pris en charge par votre complémentaire santé à condition que vous souscriviez à un contrat le prévoyant.

MES CONSULTATIONS CHEZ UNE GÉNÉRALISTE SERONT-ELLES MIEUX REMBOURSÉES AVEC MA MUTUELLE ASSURANCE SANTÉ ?

Renouvellement d'ordonnance, obtention d'un certificat médical, visite de routine, orientation vers un spécialiste... Il existe mille et une raisons de consulter son médecin traitant sans pour autant être gravement malade. Aussi est-il indispensable de souscrire à une mutuelle santé pour être correctement remboursé ?

CRITÈRES DE REMBOURSEMENT DE L'ASSURANCE MALADIE

Aujourd'hui, deux critères déterminent le remboursement d'une consultation généraliste par l'Assurance Maladie : le respect du parcours de soins et le secteur d'exercice du professionnel. La sécurité sociale applique un taux de remboursement de 70 % du tarif de base, c'est-à-dire sur une consultation standard dont le montant est fixé à 23 €. Ainsi, le patient qui a suivi le parcours de soins en déclarant son médecin traitant sera indemnisé à hauteur de 15,10 € en tenant compte de la participation forfaitaire de 1 €, plafonnée à 50 € par an et par assuré, que la mutuelle n’est pas autorisée à prendre en charge. Si le patient n'a pas suivi le parcours de soins coordonnés, l'Assurance Maladie ne le couvre qu'à 30 %, ce qui représente un remboursement de 5,90 € uniquement.

REMBOURSEMENT D'UNE CONSULTATION PAR UNE MUTUELLE ASSURANCE SANTÉ

En fonction du contrat que vous avez choisi, l'assurance santé peut rembourser partiellement ou intégralement votre consultation chez un généraliste, mis à part la participation forfaitaire de 1 €. Généralement, les mutuelles remboursent les 30 % restants qui n’ont pas été couverts par l’Assurance Maladie, dans le cas où le patient a suivi le parcours de soins coordonnés. Il ne paye donc qu’un euro de sa poche.

En revanche, conformément à la réglementation, la mutuelle assurance santé n’a pas le droit de prendre en charge la différence entre le remboursement hors parcours et le remboursement en parcours. Cette disposition entre dans le cadre du contrat mutuelle responsable. Il est donc conseillé aux assurés de respecter le parcours de soins coordonnés ?.