Mutuelle pas cher

Mutuelle dentaire

Mutuelle dentaire : Le coût des soins dentaires Le coût des soins dentaires (caries, détartrages..) dépasse rarement les bases de remboursement de la sécurité sociale. Les soins dentaires sont remboursés à hauteur de 70% par l'assurance maladie. Le reste étant à la charge de l'assuré.

La Sécurité Sociale rembourse mal et de manire disparate le dentaire. Pourtant, il s'agit d'un poste médical important qui pése environ 10% des dépenses de santé. Ce sont maintenant les mutuelles complémentaires santé qui assurent l'essentiel de ce poste, mais là encore avec des trous béants de couverture On peut distinguer plusieurs catégories de remboursement dentaire: les soins médicaux, les prothses, les implants, l'orthodontie.

Remboursement dentaire

Un français sur 5 renoncerait ou repousserait ses soins chez le dentiste. La raison : les prix élevés de la discipline associés au mauvais remboursement dentaire octroyé par l’Assurance Maladie pour les rendez-vous et les actes pratiqués.

Pourtant, aller chez le dentiste au moins une fois par an est nécessaire pour les enfants comme pour les adultes, et laisser traîner des problèmes de dents promet en général des soucis encore plus important, douloureux et coûteux par la suite.

Le remboursement dentaire par la Sécurité Sociale

L’Assurance Maladie prend en charge à hauteur de 70% le remboursement des frais dentaires au tarif conventionnel. C’est-à-dire que la Sécurité met en place des grilles de tarifs conventionnels sur la base desquels elle calcule son remboursement à 70%. Par exemple le tarif de conventionnel pour un chirurgien dentiste est de 21€, sur cette somme, l’Assurance Maladie rembourse 70% donc 14.70€. Toutefois, si votre praticien à recours au dépassement d’honoraire, le remboursement effectué par l’assurance maladie n’en tient pas compte. Ainsi vous serez toujours remboursé sur le tarif conventionnel et non sur ce que vous avez payé. Dans ce cas, ce n’est donc plus 30% du prix de la consultation que vous devez payer de votre poche mais 40%, 50% ou parfois même plus.

Pour contourner cela il faut à la fois éviter les praticiens qui ont systématiquement recours au dépassement d’honoraires (pas toujours évident dans certaines villes) et surtout avoir une bonne mutuelle de santé, voire une sur-complémentaire santé !

Attention, il faut savoir que l’Assurance Maladie ne prend pas en charge l’intégralité des actes médicaux et chirurgicaux qui ont trait au dentaire, renseignez-vous au préalable et n’hésitez pas à demander un devis à votre dentiste avant de commencer les soins.

Vous pouvez consulter le tableau des tarifs et des remboursements des actes pris en charge sur le site Ameli de l’Assurance Maladie.

L’intérêt d’une mutuelle de santé

Lorsque l’on est sujet aux problèmes de dents, ou même quand on va de temps en temps chez le dentiste mais qu’on ne veut pas que cela nous revienne trop cher, avoir une bonne complémentaire santé, offrant un intéressant remboursement dentaire s’impose. Votre mutuelle de santé, si vous choisissez un contrat adapté, pourra prendre en charge la part des honoraires conventionnés non remboursés par la Sécurité Sociale (soit 30% du prix de la consultation chez le dentiste).

Parfois même, les complémentaires remboursent les dépassements d’honoraires des praticiens. Si votre mutuelle de santé ne vous semble pas assez performante en ce qui concerne le remboursement des soins dentaires vous pouvez utiliser un comparateur en ligne pour chercher une meilleure offre et surtout de meilleures garanties dans les domaines de la santé qui vous semblent important.

Prenez le temps de comparer les devis et de voir quel organisme vous propose les meilleures garanties sur le dentaire au tarif le plus bas. Si vous bénéficiez d’une mutuelle obligatoire d’entreprise et que vous estimez qu’elle ne couvre pas assez bien le dentaire, vous avez la possibilité de souscrire une sur-complémentaire dentaire qui viendra, tel un troisième niveau de remboursement, pallier les faiblesses de votre complémentaire de base.

Demandez votre devis gratuit

1Votre besoin de mutuelle


Oui Non
Je choisis mes niveaux de garanties :
Eco
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste très rarement, je ne souhaite pas de prise en charge
Classique
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste sans dépassement d'honoraires
Intermédiaire
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste occasionnellement, avec un dépassement d’honoraires
Elevé
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste fréquemment, avec un dépassement d’honoraires
Maxi
Je consulte un médecin spécialiste ou généraliste fréquemment, avec un fort dépassement d’honoraires: je souhaite un remboursement maximum
Eco
En cas d'hospitalisation, je choisis un hôpital public, sans besoin de remboursement de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Classique
En cas d'hospitalisation, je choisis un hôpital public, avec remboursement partiel de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Intermédiaire
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec remboursement partiel de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Elevé
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec de bons remboursements de chambre particulière ou dépassement d’honoraires
Maxi
En cas d'hospitalisation, je choisis une clinique privée, avec la meilleure couverture possible
Eco
En optique (lunettes, lentilles), je n'ai besoin d'aucune prestation
Classique
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des verres simples
Intermédiaire
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement important pour des verres simples
Elevé
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des verres progressifs ou complexes
Maxi
En optique (lunettes, lentilles), j'ai besoin d'un remboursement important pour des verres progressifs ou complexes
Eco
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement uniquement pour les visites annuelles (carie, détartrage)
Classique
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement partiel en cas de besoin occasionnel spécifique (prothèses, orthodontie)
Intermédiaire
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement partiel pour des soins dentaires planifiés (prothèses, orthodontie)
Elevé
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement important pour des soins dentaires planifiés (prothèses, orthodontie)
Maxi
En dentaire, j'ai besoin d'un remboursement maximum pour tous les soins dentaires

2Vos informations

En cochant cette case et en soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous recontacter.

Remboursement appareil dentaire

Si vous comptez entreprendre un traitement d’orthodontie, ou si votre adolescent en a besoin, vous vous posez certainement des questions sur le remboursement appareil dentaire. De nos jours, rares sont les jeunes qui passent entre les mailles du filet et qui n’ont pas droit à leur correction orthodontique. Et pourtant, lorsque l’on connait le prix des soins liés au dentaire, l’idée de porter ou de faire porter un appareil dentaire à son enfant peut faire peur, d’autant plus quand on a un petit budget. De plus, ce type de traitement est généralement long, ce qui étale encore plus les paiements.

Il faut savoir que la Sécurité Sociale prend en charge une partie du remboursement d’appareil dentaire. Plus exactement, elle établit un montant de base de prise en charge. Ce montant est bien inférieur à la somme que vous devrez payer à l’orthodontiste car le prix des consultations n’étant pas fixé, les dépassements d’honoraires sont extrêmement courants. L’Assurance Maladie rembourse par semestre, 100% des frais sur une base de 193.50€. C’est vraiment très peu comparé au prix réel que vous coûtera l’appareil dentaire. Sans compter le coût de chaque consultation chez l’orthodontiste. D’où l’intérêt de demander un devis détaillé à votre orthodontiste et éventuellement, si vous le trouvez trop élevé, de prendre un second avis médical.

Cette prise en charge n’est valable que pour les traitements commencés avant l’âge de 16 ans et validés par l’Assurance Maladie.

On se rend bien compte ici qu’une bonne mutuelle est incontournable pour obtenir un remboursement appareil dentaire acceptable. Ainsi, si vous avez des enfants ou des ados, renseignez-vous bien sur les garanties liées au dentaire et surtout à l’orthodontie. Cela devra constituer un élément déterminant pour votre choix. N’hésitez pas à opter pour une mutuelle aux tarifs légèrement plus élevés s’ils assurent par ailleurs de vraies garanties pour le remboursement de l’orthodontie. Quitte à réduire votre forfait et vos garanties, voire à changer de mutuelle, une fois que votre progéniture aura passé l’âge critique des appareils dentaires.

Si votre complémentaire santé vous convient mais que vous avez momentanément besoin d’une meilleure couverture concernant le remboursement appareil dentaire, je vous conseille de jeter un coup d’œil du côté des surcomplémentaires. Ce type de contrat agit tel un troisième niveau de remboursement. Il vient pallier aux carences de la Sécurité Sociale et de votre mutuelle de base en complétant la prise en charge. Vérifiez toutefois que ce contrat ne soit pas trop coûteux comparé au bénéfice qu’il apporte.

Que vous soyez à la recherche d’une mutuelle ou d’une surcomplémentaire qui assure un bon remboursement d’appareil dentaire, le mieux est de bien vous pencher sur les offres du marché afin de trouver la solution qui saura le mieux répondre à vos besoins. Pour cela vous avez la possibilité de faire appel à un courtier spécialisé ou d’utiliser un comparateur gratuit en ligne comme celui que nous vous proposons. Vous n’avez qu’un seul formulaire à remplir pour que votre dossier soit pris en charge par les différentes compagnies d’assurance qui vous proposeront des devis adaptés. Libre à vous ensuite d’en choisir un ou de refuser ces offres.

Remboursement couronne dentaire

La couronne dentaire a pour but de protéger la dent fragilisée par une carie très profonde. La couronne va donc recouvrir la dent abimée et éviter au patient de devoir se le faire extraire et remplacer. Quand on a une carie profonde, il est impératif d’avoir recours à une couronne pour éviter que la situation n’empire. Toutefois, la pose d’une couronne chez le dentiste est un acte souvent repoussé, à cause principalement de son prix pour le patient.

Il est vrai que le remboursement couronne dentaire n’est pas intégral et force donc le patient à financer lui-même une partie de ses soins. Une bonne mutuelle peut toutefois réduire les frais qui vous incombent en prenant en charge une partie du remboursement couronne dentaire.

Il n’existe pas de prix fixe et conventionné par la sécurité sociale pour la pose de couronnes aux dents. L’honoraire est libre et le choix de son tarif revient au praticien. Toutefois, la Sécurité Sociale fixe le tarif de base du remboursement à 107.5€. Attention, cela ne signifie pas que le remboursement couronne dentaire s’élève à ce montant ! C’est bien là le piège :

l’Assurance Maladie rembourse 70% des frais dentaires sur la base de tarifs préétablis. Ainsi, pour une couronne, la sécurité sociale vous rembourse 70% de 107.5€ soit 75.25€. Il vous reste alors à payer 32.25€, et ceci dans le meilleur des cas. En effet, si votre chirurgien dentiste a recours au dépassement d’honoraires, il faut savoir que la Sécurité Sociale ne vous remboursera pas 70% de la somme que vous avez versé mais bien 70% du tarif conventionnel. Sachant que de nombreux médecins ont l’autorisation de dépasser leurs honoraires et ne se privent pas de le faire, il y a de fortes chances que votre couronne vous coûte plus que prévu.

Pour éviter les frais : choisissez bien votre complémentaire santé !

Le seul moyen efficace d’augmenter son remboursement couronne dentaire est d’avoir une complémentaire santé efficace dans ce domaine. C’est-à-dire une mutuelle qui prenne bien en charge tous les frais dentaires et qui rembourse, pourquoi pas, les dépassements d’honoraires.

Ce type de mutuelle se trouve quand on compare plusieurs offres en se penchant bien sur les garanties qu’elles proposent ainsi que sur leurs tarifs. S’il est vrai qu’il existe des complémentaires généralistes qui remboursent un peu d’argent sur tous les domaines de la santé, il existe aussi des contrats qui favorisent un champ spécifique (à choisir selon vos besoins et ceux de votre famille) comme le dentaire, l’optique ou l’hospitalisation.

Si vous utilisez un comparateur en ligne pour obtenir des devis de mutuelles, pensez à bien préciser que vous êtes particulièrement intéressé par le remboursement dentaire, en cochant la case dédiée. C’est très important car cela permet aux assureurs qui établiront les devis de personnaliser leur offre selon vos besoins, afin que vous receviez des propositions adaptées, en rapport avec votre demande. En effet, ce n’est pas parce que vous faites des demandes de devis sur Internet que vous ne recevez pas des offres vous correspondant, bien au contraire !

Remboursement implant dentaire

L’implant dentaire est une racine artificielle qui est implantée, telle une petite vis, dans l’os de la mâchoire à la place d’une dent manquante. Il sert de base pour poser et fixer une prothèse, c’est-à-dire une fausse dent. C’est le lien qui relie l’intérieur de la gencive et la prothèse dentaire.

Si la pose d’un implant dentaire est une opération très coûteuse, c’est aussi un soin nécessaire pour des personnes ayant des problèmes de dents manquantes. En effet, même si cela coûte cher, bon nombre d’entre nous préfère payer que d’avoir un trou au milieu de leur sourire, surtout s’il s’agit d’un emplacement de dent très visible.

Si la Sécurité Sociale offre une prise en charge des frais dentaire à hauteur de 70% des prix conventionnés, l’implant dentaire ne fait pas partie des traitements pris en considération. En d’autres termes, l’Assurance Maladie ne propose aucun remboursement implant dentaire. Cet acte étant l’un des plus coûteux dans le domaine des dents, la Sécurité Sociale ne peut le rembourser.

Le remboursement implant dentaire ne peut passer que par une mutuelle de santé.

Avec un prix moyen de 1000 à 1500€ par acte, sans compter le prix de la pose de la prothèse, l’implant dentaire est un véritable investissement. Au vu de son prix, il n’est pas rare que les mutuelles ne prennent pas non plus en charge son remboursement, même partiel.

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle actuelle si vous souhaitez vous faire poser un implant dentaire. Si votre contrat ne prend pas en charge ce types d’actes médicaux, vous avez la possibilité de faire des demandes de devis auprès d’autres organismes afin d’en trouver un qui propose le remboursement implant dentaire.

Je ne vous cache pas que de nombreuses mutuelles ne proposent pas ce service dans leurs contrats tant les frais en sont élevés. Mais si vous avez vraiment besoin d’un remboursement implant dentaire vous pouvez éventuellement vous tourner vers des mutuelles de santé plus haut de gamme et donc plus chères.

Vous pouvez également vous renseigner auprès de complémentaires spécialisées dans le dentaire qui seront plus à même de vous proposer des contrats prenant en charge ce genre d’interventions. Enfin, une autre solution peut être de souscrire à une sur-complémentaire dentaire qui prendra en charge la totalité ou une partie de ces remboursements, en contrepartie de cotisations mensuelles plus ou moins élevées.

Pour obtenir des propositions de devis de mutuelles qui pourraient prendre en charge votre remboursement d’implant, vous avez deux possibilités.

La première consiste à contacter vous-même plusieurs organismes pour connaître leurs offres et tenter de négocier votre prise en charge. La seconde consiste à utiliser un comparateur de mutuelles en ligne. En quelques clics vous obtiendrez de nombreux devis que vous pourrez comparer. Au moment de votre demande, vous préciserez vos exigences en matière de dentaire afin de vous voir proposer des forfaits en accord avec vos besoins.

C’est une solution simple et rapide qui vous évite de vous déplacer. De plus vous n’avez qu’un seul formulaire à remplir pour contacter tous les organismes de complémentaire santé.

Remboursement mutuelle dentaire

Le remboursement des frais dentaires par la Sécurité Sociale est considéré comme insuffisant par de nombreux français. Pour preuve, 20% d’entre nous ne vont pas chez le dentiste par manque de moyens. Pourtant, traiter ses dents de façon régulière est tout à fait nécessaire et de belles dents sont gage de bonne santé.

De plus, moins on va chez le dentiste pour des actes de prévention ou de soins légers, plus les dents s’abiment et risquent de causer des problèmes bien plus graves (et plus coûteux à traiter) dans le futur. Heureusement le remboursement mutuelle dentaire permet aux français de consulter plus souvent le chirurgien dentiste, et ce à moindres frais.

Pourquoi les frais dentaires sont-ils si chers ?

Les frais dentaires ne sont pas remboursés à 100% par la sécurité sociale mais à 70%, ce qui laisse 30% à payer au patient. Selon les soins effectués, cette somme peut déjà être importante. De plus le remboursement dentaire est calculé par la sécurité sociale sur la base de tarifs conventionnels préétablis. Or ces tarifs établis par la Sécurité Sociale, ne correspondent pas, bien souvent, à ceux qui sont pratiqués par les médecins.

En effet, ces derniers ont régulièrement recours aux dépassements d’honoraires qui leur permettent de facturer leurs soins au prix de leur choix au dessus du tarif conventionnel. Ainsi le prix réel d’un soin dentaire peut doubler ou tripler par rapport au prix établi par l’Assurance maladie. Dans le même temps le remboursement fourni par la Sécurité Sociale reste le même : c’est au patient de compléter la facture.

Un remboursement mutuelle dentaire pour faire des économies.

Seul un remboursement mutuelle dentaire peut vous permettre de faire des économies sur vos dépenses de santé. Le remboursement mutuelle dentaire va venir compléter le remboursement offert par l’Assurance Maladie afin que vous ayez moins à payer de votre poche.

Pour cela il faut simplement vous assurer, au moment de choisir votre mutuelle, qu’elle offre de bonnes garanties en ce qui concerne le dentaire. Examinez les devis et regardez quel pourcentage est pris en charge par la complémentaire pour les actes médicaux et chirurgicaux effectués par un chirurgien dentiste ou un stomatologue.

Si vous ne trouvez pas la prise en charge satisfaisante, comparez ce devis avec ceux d’autres organismes jusqu’à trouver des garanties correctes à un prix mensuel qui vous convienne.

Il est également possible que vous n’ayez pas la main sur votre contrat de mutuelle, c’est-à-dire que vous bénéficiiez d’un contrat obligatoire de groupe, fourni par votre entreprise. Dans ce cas, vous ne pouvez ni rompre ce contrat, ni renforcer certains points de ce dernier.

Si cette mutuelle de groupe ne rembourse pas assez bien les problèmes de dents selon vous, vous avez toujours la possibilité de prendre une sur-complémentaire santé qui complètera les remboursements et comblera les failles de la mutuelle en matière de dentaire.

Sachez aussi qu’il existe des sur-complémentaires pour tous les domaines de la santé (dentaire mais aussi optique, médecines douces, ostéopathie…).